Quand les troubles alimentaires cachent autre chose…

Podcast témoignage troubles alimentaires

Voici une magnifique discussion avec Arianne, une jeune femme curieuse et articulée qui nous présente son histoire en lien avec les troubles alimentaires. Cette dernière a vécu principalement avec l’anorexie au cours des dernières années et elle nous explique comment elle s’est sentie de l’apparition de la maladie jusqu’à aujourd’hui.

AVERTISSEMENT: Cet épisode de podcast comprend des informations comprenant des symtômes de troubles alimentaires, des pensées restrictives en lien avec la culture des diètes. Si tu sens que ce genre de sujets ne pas te convenir, je t’invite à sélectionner un autre épisode de podcast.

À propos d’Arianne

Elle est âgée de 18 ans et est toujours en processus de l’obtention de son diplôme d’étude secondaire à l’école des adultes. Arianne est également passionnée par la santé mentale, l’entreprenariat et les animaux. La mode, la vente et l’esthétique sont également des choses qui la rendent heureuse.   Anxieuse et timide  de nature, tout dans la vie lui fait peur et l’inquiète. Néanmoins, elle a appris, avec le temps, à sortir de sa zone de confort et à même apprécier de relever de nouveaux défis. Le yoga et la  méditation, la lecture et l’art  au quotidien la passionnent et l’aide justement à gérer son trouble anxieux.

De plus, elle aime les gens et le partage : la famille, le respect et l’ouverture d’esprit sont les valeurs les plus importantes pour elle. D’ailleurs, elle souhaite parler plus des tabous que recèle la santé mentale, parler de son témoignage et ouvrir son coeur aux autres afin de peut être aider quelqu’un quelque part.

Le podcast sur les troubles alimentaires

Voici certains points abordés à travers la discussion:

Clique sur l’un des boutons “play” se trouvant dans les boîtes ci-dessous pour écouter cet épisode de podcast sur la plateforme de ton choix:

Les troubles alimentaires d’Arianne

Symptômes ressentis

Voici la liste des symptômes mentionnés par Arianne au cours de l’entrevue dans laquelle elle nous confie son expérience:

  • Le froid intense, je me servais constamment du petit chauffage pour me réchauffer 
  • La faim constante 
  • Un moment, je me souviens d’avoir fait des recherches sur internet tel que : comment arrêter de me sentir coupable de manger ?
  • Étourdissement 
  • Problème de digestion, constipation (je pouvais être 3 semaines sans aller à la salle de bain)

Plus tard, quand l’orthorexie à fait place à l’anorexie mes symptomes se sont intensifiés :

  • Bradicardie 
  • Carence
  • Faible tensions
  • Hyperactivité 
  • Obsessions et rituel : laisser exprès quelqus reste dans mon assiette, faire des aller retours dans la maison, ne pas avoir plus de 3 choses à manger, pas deux fois du pain dans la même journée, ne pas manger du yaourt de plus de deux pour cent, manger quelque chose de sucré en collation, les heures, manger un dessert de plus de 160 calories, avoir deux topping sur mes toast, manger plus que ce que mon plan alimentaire dit, manger avec des ustensiles précis, manger à une autre place que la table, manger seule, utilise toujours la plus petite assiette ou le plus petit verre, manger ce que je cuisine, body check incessant. 
  • Ridité mentale 
  • Automutilation 
  • Idée suicidaires
  • Perte d’énergie intense 
  • Vomissement volontaire (1 fois vomissement non volontaire nocturne tellement mon estomac était vide)
  • Dépendance à la gomme
  • Perte d’appétit et de goût   
  • Atteinte à la densité osseuse 
  • Aménoré 
  • Lanugo dans le dos (selon ma mère, haha!)
  • Perte de cheveux intense 

Facteurs qui ont intensifié ces symptômes

Ça a commencé assez graduellement, mais l’anxiété, mon trouble de l’attachement, mon mal être et mon passé sont les choses qui ont vraiment accentué les symptômes et les comportements. J’ai toujours eu comme mécanisme de défense la restriction et la nourriture, mais utiliser de façon différente au travers des années. J’ai voulu exprimer beaucoup de souffrance en détruisant ma santé et mon corps. C’est rapidement aussi devenu une source de fierté pour moi et d’attention. On me regardait pour mon contrôle et mon corps mince. Je voulais tuer cette petite fille blessée en moi.

Ne plus jamais la faire ressortir. L’affamer jusqu’à la mort.

Je dirai également que ma plus grosse phase d’anorexie a commencé à l’hôpital à la suite de l’arrivée d’une anorexique sur le même département que moi. Mon anxiété a monté en flèche et je me suis sentie moins importante, attaquée et remplacer. Alors que j’étais sur la bonne voie, ce jour-là j’ai décidé que je serai aussi malade qu’elle. Que personne ne rivaliserait avec moi.

Références

Autres épisodes de podcast

Autres ressources troubles alimentaires

Contenu informatif

Scroll to Top