S2E2 | Apprendre à vivre avec l’anorexie

Podcast Témpoignage avec Laurie | Vivre avec un trouble alimentaire tel que l'anorexie

Dans cet épisode de podcast, je reçois Laurie, une femme vivant au quotidien avec de l’anorexie depuis plusieurs années. Au cours des différentes étapes au cours de son processus, elle a eu l’occasion d’en apprendre davantage à son sujet. Elle tente encore de découvrir aujourd’hui qui elle est réellement en tant qu’individu lorsqu’elle met de côté la parcelle d’elle-même liée à son trouble alimentaire.

Dans cet épisode, elle nous donne la chance de découvrir son parcours ainsi que les différents types de traitements qu’elle a expérimentés en cours de route. Cette discussion en toute transparence m’a aussi fait beaucoup réfléchir au sujet des impacts des commentaires liés au poids ou à l’apparence. Je sens que cette entrevue pourra également t’aider à mieux comprendre comment voguer à travers ce monde qui n’est pas toujours aussi doux qu’on le désire. On y apprend de quelle manière se faire une petite carapace contre les agressions externes, mais aussi comment découvrir notre réelle personnalité et bien s’entourer dans nos démarches de rétablissement d’un trouble alimentaire grâce à des ressources bienveillantes.

Je tiens une fois de plus à remercier Laurie pour ce beau moment passé à ses côtés virtuellement ainsi que pour les belles discussions qu’on aura aussi eu en privé. Merci de réduire les tabous et de briser des préjugés entourant l’anorexie, ça fait du bien d’entendre les vraies choses et de réaliser qu’on peut passer à travers des périodes plus sombres.

AVERTISSEMENT: Cet épisode de podcast comprend des informations relatives aux variations de poids de mon invitée ainsi que plusieurs pensées restrictives qui lui ont traversé l’esprit en lien avec la culture des diètes et les troubles alimentaires. On y parle aussi de méthodes compensatoires utilisées par mon invitée et des thérapies plus difficiles qu’elle a dû traverser. Finalement, il y a des informations concernant l’activité physique qui vont davantage être nuancées dans la partie #3 de cette entrevue (il est important de faire attentention de ne pas compenser en utilisant le sport/activité physique). Si tu sens que ces informations pourraient ne pas te convenir, je t’invite à sélectionner un autre épisode de podcast.

À propos de l’invitée

Laurie est une infirmière praticienne spécialisée en première ligne qui adore tout ce qui touche la santé. Elle cherche toujours à développer de nouvelles connaissances et apprendre davantage sur différents sujets. Habituée de performer et de repousser ces limites depuis son jeune âge, elle a décidé de poursuivre ses études au cycle supérieur afin de devenir IPS en première ligne. Malgré les embûches qu’elle a rencontré dans son parcours a cause de son trouble alimentaire, elle a tout de même réussi à atteindre ces objectifs personnels et professionnels. 

Très sportive de nature, elle a commencé le patinage artistique dès son jeune âge. Elle a également joué longtemps au soccer compétitif. Au secondaire elle a trouvé une passion pour le cheerleading. Elle est allée 5 fois au championnat mondial de cheerleading en Floride et son équipe est arrivée 3e au mondial dans leur catégorie lors de sa dernière performance. Elle aussi a fait plusieurs demi-marathon. Laurie fait maintenant principalement de la course à pied, mais aime tout ce qui bouge comme le ski de fond, la randonnée, le yoga et l’entraînement musculaire. Elle a longtemps été dans la performance qui lui a beaucoup servi dans sa vie mais également nuit sur certains aspects. Elle sait faire preuve d’une grande résilience et demeure toujours persévérante dans son processus de guérison de l’anorexie. 

Première partie de l’entrevue

Ici, on parle entre autres:

  • Présentation de mon invitée (Laurie est infirmière praticienne spécialisée ou “super infirmière ”)
  • Quand et comment à débuté son histoire avec les troubles alimentaires?
  • Quels sont les symptômes qui lui ont confirmé qu’elle n’était pas bien physiquement/mentalement?
  • Quels sont les facteurs qui ont précipité ses symptômes?
  • Est-ce qu’elle constate des variations dans le temps dans l’intensité de son trouble alimentaire?

Clique sur l’un des boutons “play” se trouvant dans les boîtes ci-dessous pour écouter cet épisode de podcast sur la plateforme de ton choix:


Deuxième partie de l’entrevue

Voici quelques questions que j’ai posé à Laurie au cours de la discussion:

  • As-tu consulté des professionnels de la santé à ce sujet? Si oui, à quel moment (élément(s) déclencheur(s)/signes que tu n’allais pas bien)?
  • Comment est-ce qu’ils t’ont aidé?
  • As-tu des ressources à proposer aux gens qui vivent au quotidien avec une relation difficile avec les aliments? (ex: livres, sites web, ligne d’écoute, centre d’aide)
  • Selon toi, quelle est la meilleure façon d’aider un proche qui traverse ce genre de situation?
  • Quelle est la chose qui t’a fait le plus peur dans le processus?
  • As-tu déjà pensé abandonner la thérapie? Si oui, pourquoi? (Qu’est-ce qui était le plus difficile pour toi? Est-ce que tu as reçu l’aide dont tu avais besoin?)
  • Quels sont les répercussions positives de ton suivi médical/nutrition dans ta vie?
  • Comment te sens-tu après tes repas (au début vs maintenant)?  
  • Qu’espères-tu voir comme changements dans ton corps/esprit au cours des prochaines semaines et mois?  
  • Qu’est-ce qu’on te souhaite pour le futur?

Clique sur l’un des boutons “play” se trouvant dans les boîtes ci-dessous pour écouter cet épisode de podcast sur la plateforme de ton choix:

Suppléments et médication

Voici un avant-goût des sujets abordés dans cet enregistrement:

  • Aménorrhée et contraception (perte des règles/menstruations et hormones sexuelles féminines)
  • Fragilité osseuse et suppléments vitamine D (impacts de la restriction alimentaire sur la structure des os et sur l’apport en certains nutriments essentiels)
  • Santé mentale
  • Médication dans les contextes de troubles alimentaires (besoins physiologiques et psychologiques)
  • Particularités des troubles alimentaires (origine, dysmorphie corporelle)
  • Mouvement du corps et activité physique
  • Adapter l’alimentation et s’assurer de manger suffisament pour rétablir le poids et l’état médical (densité énergétique des aliments)

Je te répète ici à quel point il est important de se référer à un professionnel de la santé (médecin, pharmacien, psychologue, nutritionniste) afin d’avoir des conseils ajustés à notre situation médicale. Cet épisode ne remplace pas une consultation en privé.

Clique sur l’un des boutons “play” se trouvant dans les boîtes ci-dessous pour écouter cet épisode de podcast sur la plateforme de ton choix:


Extraits de l’entrevue

Quels sont les symptômes qui t’on confirmé que tu n’étais pas bien physiquement et mentalement? 

Bien entendu le symptôme le plus apparent est le sous-poids qui est encore présent aujourd’hui. Ensuite j’avais toujours, toujours froid. Je me rappelle que je ne voulais même pas aller dans les bars avec mes amies, on se préparait toutes ensemble et je commençais à pleurer parce que je savais que j’allais avoir froid. C’était vraiment intense, je me levais le matin et je me demandais comment je pouvais faire aujourd’hui pour ne pas avoir froid. Mon corps a commencé à changer et je commençais à avoir du poids (duvet) a des endroits ou j’en ai jamais eu) Maintenant on dirait que mon corps s’est habituée, c’est vraiment moins problématique.

J’ai aussi perdu beaucoup de cheveux. J’avais les cheveux assez épais lorsque j’étais plus jeune et mes cheveux sont devenus plus minces et sèches. Au niveau de mon humeur, j’avais beaucoup moins de joie de vivre. J’avais toujours envi de pleurer… pour aucune raison. Je faisais des crises de panique et beaucoup d’anxiété. J’avais un trouble du sommeil et beaucoup de symptômes gastro-intestinaux. Avec les années j’ai développé de l’anémie assez sévère, des sx GI, cardiaque (bradycardie, hypoTA) manque de potassium (crampes musculaires), je faisais des syncopes assez fréquemment. Aujourd’hui ces symptômes sont encore présents mais beaucoup moins pires. Je suis complètement fonctionnelle mais il m’arrive encore d’avoir certains malaises

Constates-tu des variations dans le temps dans l’intensité de ton anorexie?

Oui. j’ai eu beaucoup de UP and DOWN, mais mes up n’ont jamais été assez bien pour retrouver un équilibre et un poids santé. J’avais de meilleures passes, mais jamais pour dire que j’étais guéri. Et lorsque j’avais des down c’était vraiment intense et rapide… j’ai un métabolisme très rapide et je suis très petite naturellement alors c’était trop facile pour moi de perdre du poids… et tellement difficile à prendre. Oui mentalement, mais physiquement ça me prenait beaucoup de calories en surplus que je n’étais pas capable de tolérer…

Contrairement à d’autres personnes atteintes d’anorexie, je n’ai jamais arrêté complètement de manger. Mais au début j’avais vraiment diminué mes apports. C’était une obsession. J’ai passé un bon 3 ans dans la restriction. Presque tous les aliments étaient interdits pour moi. C’était tellement anxiogène. Tous les aliments me faisaient peur et je me disais que MOI je n’avais pas le droit de manger normalement. Ensuite, comme plusieurs anorexiques, la boulimie est arrivée. Durant cette période, c’était de la honte. C’était tellement difficile pour moi d’en parler, mais mon corps en avait tellement besoin. Et contrairement à certains, la boulimie ne m’a pas fait prendre de poids. Au contraire les moyens que j’ai développés étaient tellement efficaces que je continuais à en perdre. J’ai souvent dit que j’aurais tellement aimé ne pas être capable de vomir. Je crois que l’enfer a vraiment débuté à ce moment parce que c’était tellement facile pour moi que j’avais toujours une porte de sortie facile. Et je ne vomissais pas seulement lorsque j’avais une crise, j’ai commencé à vomir TOUT ce que je me mettais dans la bouche.

Ensuite j’ai eu une période où je me suis mise à faire de l’entraînement encore plus intense. Plus de musculation. J’étais vraiment obsédée par le fitness, je regardais des vidéos YouTube je suivais des filles qui faisaient des compétitions de bikini. Je ne voulais pas en faire, mais pendant cette période j’ai réussi à plus manger et à garder un peu plus ce que je mangeais. Par contre, je comptais tout tout ce que je mangeais, je croyais guérir de mon trouble, mais en fait c’était seulement une autre manière que ma maladie se présentait. Cette période a duré peut-être 1 an et j’ai bien réalisé que ça n’allait pas mieux. Je suis donc retombé un peu dans les cycles de restriction de crises alimentaires de surentraînement.  J’essayais de tout le moyen de guérir, mais ça ne fonctionnait jamais et mes comportements destructeurs venaient toujours me rattraper… je me rappelle qu’un jour j’étais tellement fâché parce que j’essayais d’expliquer à mes proches et aux intervenants comment je me sentais et pourquoi je faisais ça. Mais moi-même je ne me comprenais pas. J’étais incapable de dire pourquoi je m’infligeais cet enfer-là.


WEBINAIRE PROTÉINES VÉGÉTALES

C’est par ici pour t’inscrire gratuitement à mon webinaire du 11 mars prochain ayant pour sujet “Protéines végétales: Effets sur la faim et la satiété”.


Ressources troubles alimentaires & santé mentale

Anorexie et boulimie Québec (Aneb) | Références troubles alimentaire

Références mentionnées dans le podcast

Nutritionnistes et personnes inspirantes

Autres ressources

Contenu informatif

Scroll to Top