Publié sur Laisser un commentaire

Qu’est-ce que la bigorexie?

Bigorexie: Qu'est-ce que c'est | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

As-tu déjà entendu parler de bigorexie? C’est l’un des plus surnois trouble de l’alimentation, tellement que beaucoup d’entre nous Peut-être as-tu toi-même vécu avec cette condition sans même en avoir conscience. Elle est sournoise et pourra se frayer une place dans la tête de plusieurs d’entre nous sans prévenir.

En raison de mon travail de nutritionniste, je passe pas mal de temps à parcourir les médias sociaux. C’est une excellente façon pour moi de rester à l’affût des tendances en matière d’alimentation. Récemment, je remarque de plus en plus de gens qui tentent d’optimiser leur alimentation à tout prix. Il y en a même qui vont jusqu’à faire plusieurs heures d’exercices tous les jours, comme s’ils étaient des athlètes de haut niveau. On a souvent tendance à se comparer à ces gens là et a admirer toute la motivation et la discipline dont ils font preuve.

Le problème, c’est que plusieurs de ses comportements cachent plus de souffrance qu’on peut le penser. Il est donc primordial de distinguer l’obsession des saines habitudes de vie.

Bigorexie: Insatisfactions corporelles | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

Qu'est-ce que la bigorexie?

Plus communément, la bigorexie est surnommée « dysmorphie musculaire », « anorexie inverse » ou « megarexia ». Tout comme l’orthorexie, on la nomme également « trouble alimentaire non spécifié » dans certaines ressources. Elle se glisse dans la vie des gens sans qu’ils ne le réalisent. Avec le temps, elle prend souvent racine de plus en plus profondément dans leur tête.

Il s’agit alors d’une condition émergente caractérisée par un désir puissant d’accumuler de plus en plus de masse musculaire. Cette dernière a été décrite plus officiellement pour la première fois au début des années 90, dans un projet de recherche mené par Pope et son équipe.

Il est également primordial de mentionner que les individus atteints de bigorexie désirent acquérir une plus grande musculature, tout en ne prenant pas de graisse. Les individus atteints ont l’impression constante d’être trop mince et faibles.

Un trouble alimentaire?

La bigorexie N’EST PAS un trouble alimentaire officiellement répertorié dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux et des troubles psychiatriques de l’Association américaine de Psychiatrie (DSM-5). Pour le moment, il n’y a pas suffisamment de preuves pour considérer cette dernière en tant que diagnostic distinct. En 2013, elle a été ajoutée à ce manuel en tant que spécificateur du trouble dysmorphique corporel. Cette catégorie se trouve sous le titre principal « Troubles obsessionnels compulsifs et troubles apparentés ».

« La dysmorphie musculaire est une forme de trouble dysmorphique corporel qui se caractérise par la croyance que la corpulence d'une personne soit trop petite ou insuffisamment musclée. »

- DSM-5

Bien qu’elle n’ait pas une section à elle seule dans le DSM-5, la bigorexie peut causer tout autant de détresse psychologique à ceux qui la côtoient au quotidien. Il s’agit sans aucun doute d’une condition psychiatrique distincte du désir de prendre soin de soi en augmentant sa musculature.

Dysmorphie musculaire: Diagnostic | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com
Dysmorphie musculaire: Diagnostic | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

TRADUCTION DU DSM

Avec dysmorphie musculaire : L’individu est préoccupé par l’idée que sa corpulence est trop petite ou insuffisamment musclée. Ce spécificateur est utilisé même si l’individu est préoccupé par d’autres zones du corps, ce qui est souvent le cas.

Substances dopantes

Bien que l’utilisation soit plus fréquente chez les hommes sportifs, tout particulièrement les culturistes*, tout le monde peut se laisser tenter. Les utiliser c’est faire d’énormes compromis sur sa santé pour obtenir la silhouette de ses rêves, même si celle-ci n’est pas réaliste pour notre génétique. Les substances dopantes comme les stéroïdes anabolisants peuvent avoir un impact négatif à long terme sur la balance hormonale de notre corps.

* Le culturisme, ou le bodybuilding en anglais, est « la poursuite d’un physique musclé à travers un régime de musculation et un programme de nutrition sur mesure. Dans le sport du culturisme compétitif, les individus montrent leur physique à un panel de juges, qui notent chaque participant sur la base de la taille, de la symétrie et de la définition de sa musculature. »  (source)

Bigorexie: Femme musclée | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

L’utilisation prolongée de ce type de composés pourrait avoir plusieurs autres conséquences incluant:

  • L’augmentation du cholestérol sanguin
  • L’hypertrophie de la prostate
  • L’atrophie testiculaire
  • La calvitie
  • L’acné
  • La gynécomastie (augmentation de la taille des glandes mammaires)
Chez certaines personnes, cesser un cycle de stéroïdes peut entraîner une dépression, ce qui a été également été associé à de plus hauts taux de suicide.

Informations complémentaires

La dysmorphie musculaire est considérée comme un trouble hypocondriaque, selon la Classification internationale des maladies (CIM-10). Elle se retrouve avec une gamme variée de présentations appelées « somatoformes ».

Pourquoi développe t'on la bigorexie?

Bien que la responsabilité de cette tendance soit fréquemment rejetée sur les normes de beauté associée à la culture occidentale contemporaine, la bigorexie est une condition d’origine multifactorielle.

Elle découle entre autres d’un environnement hypermasculin combiné à une certaine prédisposition individuelle (ex: faible estime de soi, tempérament narcissique).

L’éducation et les modèles de beauté ont également un impact considérable sur l’apparition du fort désir de modifier son apparence. D’ailleurs, il est si fréquent de voir des corps d’hommes extrêmement musclés autour de nous que l’on considère parfois ce physique comme étant idéal pour tous.

Voici quelques exemples de source d’inspiration qui pourraient déclencher une comparaison excessive chez les individus atteints de bigorexie:

  • Figurines d’action ayant des physiques incroyablement musclés.
  • Personnages de films ou de séries d’actions (ex: superhéros, combattants, policiers, gangsters, gladiateurs).
  • Personnalités publiques aux corps découpés (ex: acteurs, athlètes, influenceurs).
  • Publicités variées (ex: parfums, voitures, boissons énergisantes ou alcoolisées…).

Certains vont aussi tenter de modifier leur morphologie dans l’objectif de plaire davantage. Communément, on est aussi fréquemment porté à croire que les femmes sont davantage intéressées par les hommes plus athlétiques. Pourtant, la majorité d’entre elles ne sont pas attirées  par les corps excessivement musclés.

 

Comment est-on diagnostiqué?

Avec la croissance de la popularité du culturisme et des entraînement en musculation, les insatisfactions corporelles ont malheureusement commencé à être de plus en plus répandues.

Malheureusement, peu d’études récentes ont évalué la présence de bigorexie dans la population générale. Cependant, selon une étude publiée en 2000, environ 10% des bodybuilders participants au projet présentaient des symptômes liés à la dysmorphie musculaire (source).

De plus, parmi les athlètes, jusqu’à 25% des hommes cisgenres peuvent être atteints de troubles alimentaires (source).

Bigorexie: Insatisfactions corporelles | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

Signes d'avertissement

Voici quelques exemples de comportements fréquents chez ces individus:

Bigorexie: Shake de protéines | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com
  • Considérer que s’entraîner très intensément et régulièrement est un accomplissement nécessaire pour atteindre les objectifs fixés. Ce désir de performance est présent même lorsqu’ils se sentent épuisé physiquement et mentalement.
  • Tenter d’optimiser à tout prix leurs repas en incluant une grande proportion de protéines. Ces dernières sont souvent consommées à travers des poudres de protéines ou autres suppléments nutritionnels qui finissent par prendre une place considérable dans leur budget.
  • Ressentir des insatisfactions corporelles constantes. Celles-ci peuvent pousser les individus à repousser les invitations sociales et à porter des vêtements plus couvrants (même lorsqu’il fait chaud l’été). Dans certains cas, on note une préoccupation liée à d’autres parties du corps (ex: peau ou cheveux).
  • Associer une apparence physique musclée au succès et au bonheur.

Il n’est pas rare de voir une personne atteinte de bigorexie continuer de s’entraîner malgré avoir une blessure, ce qui peut mener à des douleurs chroniques. Et malheureusement, la situation peut se détériorer lorsque les réseaux sociaux ou traditionnels sont utilisés en tant source de motivation (#bodygoals).

Bigorexie: Repas protéiné | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

Outils diagnostiques

À ce jour, il existe peu d’outils permettant de cibler la présence de dysmorphie musculaire. On utilise habituellement des questionnaires grand-publics tels que le Muscle Dysmorphic Disorder Inventory (MDDI).

Ces données étant autorapportées, elles sont d’une fiabilité moindre. Puisqu’il s’agit cependant d’un des seuls moyens de mettre le doigt sur cette condition, ce compromis devra être fait jusqu’à ce qu’une meilleure alternative soit disponible.

Voici un autre exemple de questions retrouvées dans ce genre de questionnaire:

« Préoccupation avec l’idée que son corps n’est pas suffisamment maigre et musclé. Les comportements associés caractéristiques comprennent:

  •  de longues heures passées à soulever des poids.
  • une attention excessive par rapport à son l’alimentation.

La préoccupation se manifeste par au moins deux des quatre critères suivants :

  1. Renoncer fréquemment à d’importantes activités sociales, professionnelles ou récréatives. Ceci est fait en raison d’un besoin compulsif de maintenir son programme d’entraînement et son régime alimentaire.
  2. Éviter les situations où son corps est exposé aux autres. Parfois, de telles situations ne sont supportées qu’avec une détresse marquée ou une anxiété intense.
  3. Avoir une préoccupation concernant l’inadéquation de la taille corporelle ou de la musculature. Celle-ci provoque une détresse cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou d’autres domaines importants.
  4. Continuer de s’entraîner, de suivre un régime ou d’utiliser des substances améliorant la performance malgré la connaissance des conséquences physiques ou psychologiques néfastes.

La préoccupation centrale est d’être trop petit ou insuffisamment musclé. Par opposition, l’anorexie mentale est plutôt associée à la peur d’être gros. De plus, dans d’autres formes de dysmorphie corporelle on observe, au contraire, une préoccupation principale avec d’autres aspects de l’apparence. »

Bigorexie: Critères diagnostique | Analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

Des conséquences sérieuses

Si on exclut les effets secondaires des substances dopantes, la bigorexie est associée à une fréquence supérieure de:

  • insuffisance rénale
  • maladies cardiaques
  • atteinte à l’estime de soi
  • obsession vis-à-vis de l’alimentation
  • perte d’emploi
  • perte de la famille et des amis
  • dépression et suicide

Témoignages

Ces citations tirées de la revue de la littérature Bodybuilding and muscle dysmorphia pourront t’aider à mieux comprendre le genre de contexte pouvant entourer la bigorexie:

Découverte du culturisme

. . . Je suppose que j'ai toujours été obsédé par la forme de mon corps. Enfant, j'étais maigre et j'avais l'habitude d'envier les garçons athlétiques populaires de l'équipe de rugby. J'ai commencé à soulever des poids quand j'avais environ 14 ans, en utilisant ce petit multi-gym à l'heure du déjeuner à l'école. J'ai découvert que j'étais assez fort pour ma taille et j'ai rapidement commencé à voir des résultats. Mes potes et moi avions l'habitude de nous amuser sur le siège arrière du bus scolaire, fléchissant nos biceps pour essayer d'impressionner les filles. Très vite j'ai découvert que j'avais les plus gros bras, ça m'a fait me sentir bien dans ma peau. . .

- Anonyme

Utilisation de stéroïdes

J'ai fait trois cycles de stéroïdes au cours de la dernière année. Je ne vois pas ça comme de la triche, parce que tout le monde dans la salle les utilise. D'ailleurs, même avec du matériel, il faut encore passer toutes les heures à la salle et suivre le même régime, ils ne sont pas magiques.

Je sais que les stéroïdes sont mauvais pour vous à long terme, mais franchement, je ne me soucie pas de ma santé dans vingt ans. Je veux me sentir bien dans ma peau maintenant. Et les stéroïdes sont-ils beaucoup plus malsains que de vivre de la malbouffe comme la plupart des autres hommes de mon âge? Ces gens gâchent leur corps aussi.

La profession médicale est toujours très prompte à souligner les dangers des stéroïdes, mais je pense que cela est autant motivé par un désir puritain de contrôler ce que les gens mettent dans leur corps que par des faits concrets. Mon médecin n'en sait pas plus sur les stéroïdes anabolisants que l'homme moyen dans la rue. De mon côté, j'ai lu sur toutes les différentes structures chimiques des différents stéroïdes: Comment ils sont métabolisés dans le corps et tous les effets secondaires. J'ai éduqué moi-même et je sens que j'ai réduit le risque.

Bien que lorsque je suis sorti de mon dernier cycle, j'ai été vraiment déprimé. Je me suis même senti suicidaire pendant quelques semaines, ce qui m'a vraiment inquiété. Mais je ne veux pas arrêter de faire du jus maintenant parce que j'ai vu les résultats et je ne veux pas perdre cet avantage.

- Anonyme

Comment s'en sortir?

Pour le moment, il n’existe malheureusement aucun conscencus concernant le traitement de la bigorexie. Plus d’études sont nécessaires pour obtenir des lignes directrices fondées sur des données probantes.

 

Selon l’étude Eating Disorders in Male Athletes, « les professionnels travaillant en étroite collaboration avec les athlètes sont particulièrement bien placés pour identifier et dépister ceux qui pourraient nécessiter une évaluation et un traitement plus approfondis. » Il est donc important de se tourner vers des experts en la matière, lorsque possible.

Des ressources fiables

Au besoin, n’hésite surtout pas à opter pour les services gratuits spécialisés en la matière tels que ceux de:

Références

Publié sur Laisser un commentaire

Qu’est-ce que l’orthorexie?

Orthorexie | Obsession à manger santé

Quelle est la différence entre le fait de « manger santé » et le trouble alimentaire nommé orthorexie? Comment savoir si on est orthorexique?

T’as peut-être déjà entendu la phrase « quand manger sain devient obsessionnel »? Selon moi, ça décrit très bien cette condition mentale.

Par contre, comme c’est souvent le cas en nutrition, il existe un éventail de nuances à considérer lorsqu’on parle de cette condition. J’aimerais t’en présenter quelques-unes ici!

Table des matières

Orthorexie et obsession de manger sainement | Santé mentale et analyse de nutritionniste www.cynthiamarcotte.com

Obsession de manger sainement

Pour tâter le terrain et mieux cibler les champs d’intérêt entourant cette condition, j’ai commencé ma quête en me tournant vers mon ami Google. Les huit recherches les plus populaires entourant le mot « orthorexie » se trouvant ci-dessous ne m’ont franchement pas surprise.

Ce qui m’a sauté aux yeux en premier lieu c’est l’association avec le terme « perte de poids ». À travers cette mention, on confirme une fois de plus l’importance que prend le contrôle de la masse corporelle dans la tête des gens naviguant sur internet.

Ce qui m’a aussi fascinée ici c’est qu’un nombre considérable de gens auraient fait une recherche pour « recette orthorexie ». Bien franchement, je n’arrive pas à comprendre ce qu’ils espéraient trouver grâce à cela.

Une chose est certaine, plusieurs sont ceux qui ont cherché à comprendre le diagnostic, les symptômes, complications et traitements de cette condition. Ça tombe bien puisque j’ai prévu vous parler de tout ça ici en plus d’inclure un exemple de témoignage.

Orthorexie - Résultats recherche Google

Qu'est-ce que l'orthorexie?

Le terme « orthorexie » a été utilisé pour la première fois aux alentours de 1998. Celui-ci provient du grec orthos, « correct » ainsi que orexis, « appétit ». Il décrit une obsession pour une alimentation considérée comme étant plus « saine ».  L’orthorexie est donc le fait d’accorder une importance malsaine au fait d’avoir une alimentation saine.

Être concerné.e par la qualité nutritionnelle des aliments que l’on mange n’est pas un problème en soi. Avoir envie de manger des aliments nutritifs est sans aucun doute une bonne chose. Cependant, lorsqu’on souffre d’orthorexie, cette préoccupation prend toute la place et elle finit par nuire au bien-être général.

Obsession de manger sainement | Santé mentale et analyse de nutritionniste

Comment est-on diagnostiqué?

Au moment d’écrire ces lignes, cette situation n’est pas formellement reconnue dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) comme un trouble du comportement alimentaire (TCA). Cependant, la sensibilisation à l’orthorexie est en augmentation constante à travers le monde. Ainsi, cette lueur d’espoir me pousse à croire qu’au cours des prochaines années, les connaissances dans ce domaine pourraient se voir multipliées.

Sans critères diagnostiques fixes, il est ainsi plus difficile de cibler ces conditions. Tel que mentionné en introduction, ces comportements sont souvent valorisés dans notre société. On applaudit les gens qui font preuve de:

  • discipline
  • constance
  • désir de performance
  • perfectionnisme.

La croissance personnelle est très populaire. Cependant, celle-ci n’inclut pas toujours la dose de bienveillance nécessaire pour préserver sa santé mentale.

Du côté des spécialistes en santé mentale, aucun consensus n’a été obtenu. Il est donc difficile de savoir si l’orthorexie devrait être considérée comme un trouble alimentaire individuel ou une sous-catégorie d’autres syndromes déjà répertoriés.

Considérant tout cela, il est difficile d’obtenir une estimation précise du nombre de personnes atteintes d’orthorexie.

 

Outils diagnostiques

Lorsqu’on parle d’outils permettant le diagnostic de l’orthorexie, le Test de Bratman est fréquemment mentionné.

Ce dernier inclut 10 questions simples et il peut être complété rapidement. Cependant, il a été largement critiqué pour son manque de validité et sa faible fiabilité.

D’autres questionnaires visant à cibler la présence d’orthorexie ont été proposés. On y inclut entre autres le ORTHO-15, une option qui ne semble malheureusement pas plus intéressante que le Test de Bratman. Plus récemment, on a aussi introduit le TON-17 et le TON-40. Ceux-ci comptant respectivement 17 et 40 questions et semblent être plutôt prometteurs (source).

Orthorexie et obsession de manger sainement | Santé mentale et analyse de nutritionniste

Questionnaire TON-17

  1. Je crains que trop d’aliments malsains ne soient disponibles.

  2. Je ne fais pas confiance à la nourriture préparée par une autre personne.

  3. Avant de manger quelque chose, je m’assure que le produit contient l’aliment santé approprié
    certificats de qualité.

  4. Je ne mange pas d’aliments OGM.

  5. Je n’accepte pas les aliments produits à base de pesticides dans mon alimentation.

  6. Je parle souvent d’aliments sains pour convaincre les autres de changer leur alimentation.

  7. Je fais très attention aux ingrédients des aliments que j’achète

  8. Je planifie chaque repas en détail.

  9. Les personnes qui mangent de la malbouffe mettent leur vie en danger.

  10. La santé est le plus important pour moi.

  11. Manger des aliments sains affecte considérablement ma qualité de vie.

  12. Mon alimentation me fait me sentir seul.

  13. En raison du régime alimentaire actuel, ma santé s’est détériorée.

  14. Mes proches, médecins ou autres travailleurs de la santé s’inquiétaient de ma santé
    condition et m’a suggéré de changer mon alimentation.

  15. J’ai relégué mes passe-temps et mes centres d’intérêt à l’arrière-plan en m’engageant dans une
    mode de vie sain.

  16. Je préfère manger un repas sain seul que de sortir avec des amis ou en famille pour manger
    quelque chose.

  17. Les pensées sur la qualité de la nourriture me tourmentent presque toute la journée.
Diagnostique Orthorexie - Questionnaire TON-17
Tiré de l'article Development and Validation of the Test of Orthorexia Nervosa (TON-17)

Signes d'avertissement

    • Désir de pureté alimentaire qui se traduit en une volonté d’éviter tout ce qui est transformé ou considéré comme « nocif » pour le corps. Les informations nutritionnelles sont aussi souvent tirées de sources à la validité parfois douteuse.
      • Par exemple: éviter le gluten, le sucre, les produits laitiers, la viande, la cuisson des aliments…

    • Besoin obsessif de lire et d’analyser les valeurs nutritives et listes d’ingrédients des aliments qu’on consomme.
    • Peur de manger des repas, sans savoir ce qu’ils contiennent exactement (évitements phobiques).
    • Isolement des situations sociales à travers lesquelles de la nourriture sera servie, incluant un stress important à l’idée de devoir manger des aliments qui ne figurent pas sur notre plan.
    • Préoccupation qui demande énormément de temps et d’énergie en planification et optimisation des repas.
    • Intérêt inhabituel pour la santé de ce que les autres mangent. Certains vont aussi suivre obsessivement des créateurs de contenu présentant de la nourriture et autres conseils pour avoir un mode de vie sain.
    • Fierté disproportionnée découlant de sa capacité à respecter les stratégies établies.
    • Dans certains cas, il peut aussi y avoir des problèmes d’image corporelle.

Avec le temps, ces principes, de plus en plus sévères, mènent parfois à des apports énergétiques et nutritionnels insuffisants. Plusieurs émotions négatives sont ressenties lorsque les repas ne conviennent pas aux standards établis. On y comprend le sentiment de culpabilité, la nervosité, la tristesse et la frustration.

Conséquences médicales

Obsession de manger sainement | Santé mentale et analyse de nutritionniste

 Si la situation n’est pas prise en main, ceci peut entraîner une perte de poids involontaire et des carences en nutriments.

Avec le temps, ceci peut mener à ces troubles médicaux:

  • ostéopénie
  • anémie
  • pancytopénie
  • hyponatrémie
  • acidose métabolique
  • bradycardie
  • problèmes gastro-intestinaux
  • inflammation de l’estomac

Consulter un professionnel de la santé pourra réduire les risques de complications.

De plus, des études ont montré que certaines personnes atteintes d’orthorexie auraient également également des comportements associés au trouble obsessionnel-compulsif (TOC). La préparation méthodique ainsi que l’introduction de rituels figurent dans la liste de similitudes entres les deux conditions.

Il existe aussi une ressemblance notée avec l’anorexie mentale ainsi que le trouble de l’alimentation sélective et évitante (ARFID, Avoidant Restrictive Food Intake Disorder).

Un exemple plus concret

Si tu es intéressé.e par la question de l’évolution des troubles alimentaires et les composantes d’orthorexie, ces épisodes de podcast devraient te plaire.

Tu pourras y retrouver le témoignage de Natasha, une jeune femme ultra curieuse et attachante ayant eu plusieurs expériences avec des diètes et les troubles alimentaires. Tel qu’elle le mentionne, ceux-ci n’ont pas été diagnostiqués officiellement, mais la préoccupation excessive était bien présente.

Comment soigner l'orthorexie?

Peu nombreux sont ceux qui abordent le revers plus négatif de ces saines habitudes poussées à l’extrême. Lorsqu’on pense à des relations plus difficiles avec les aliments ou son corps, l’anorexie ou la boulimie sont les conditions qui nous viennent plus rapidement en tête. Pourtant, l’orthorexie est plus présente autour de nous qu’on peut le croire.

Pour cette raison, il est plus qu’essentiel de savoir la distinguer d’un réel mode de vie sain pour être en mesure de retrouver un équilibre bienveillant.

Quelles stratégies employer?

Le traitement de ces conditions implique généralement une psychothérapie en plus de rencontres avec un.e nutritionniste.

Dans ce contexte, l’objectif principal est d’augmenter la variété d’aliments consommés en intégrant une exposition progressive aux produits et ingrédients anxiogènes ou redoutés par l’individu. Le tout doit être fait graduellement et selon la tolérance/préférence de la personne concernée.

Orthorexie et obsession de manger sainement | Santé mentale et analyse de nutritionniste

Des ressources fiables

Tu aimerais être bien accompagné.e dans tes démarches? Je t’invite à chercher des spécialistes en troubles alimentaires ayant une expertise auprès d’une clientèle ayant des caractéristiques semblables aux tiennes.

Pour ce faire, tu peux par exemple consulter le répertoire d’intervenants proposé par ÉquiLibre,  Anorexie et Boulimie Québec (Aneb) et Maison L’Éclaircie.

Tu peux aussi lire cet article afin d’avoir davantage d’informations concernant la relation avec les aliments et son corps. Sur cette page, tu trouveras d’autres informations concernant les troubles alimentaires. Finalement, tu peux écouter la vidéo  Bigorexie et orthorexie : qu’est-ce que c’est? réalisée en collaboration avec Noovo Moi si tu préfères ce format.

Références

Publié sur Laisser un commentaire

Crudivorisme: Manger cru pour être en santé?

Crudivorisme : Manger cru pour être en santé? | Analyse de nutritionniste

As-tu déjà entendu parler du crudivorisme? Cette diète aussi connue sous le nom d’« alimentation vivante » met en vedette seulement des aliments crus. La cuisson est découragée et on invite les gens à bâtir leurs repas seulement à partir de végétaux frais.

Est-ce réellement une bonne idée? Ce se que nous allons découvrir à travers cette analyse de nutritionniste.

Table des matières

Crudivorisme : Manger cru pour être en santé? | Analyse de nutritionniste

Analyse du crudivorisme

À travers ces trois vidéos informatives, je vais expliquer pourquoi je ne te recommande pas d’adopter l’alimentation crudivore végétalienne (aussi nommée « raw vegan » en anglais).

Au fil du contenu présenté, tu pourras constater qu’il s’agit d’un régime très contraignant, stressant et ayant plusieurs failles au niveau nutritionnel.

C'est quoi & comment ça marche?

Dans cette première vidéo, je donne plus de détails au sujet des lignes directrices de cette alimentation vegan incluant uniquement des aliments crus.

P.s. Oui, les gens suivant ces lignes directrices disent adieu à leur four, grille-pain, micro-ondes et BBQ! 🙃

J’en profite aussi pour donner des exemples d’influences populaires dans ce domaine… et je te confirme qu’il ne s’agit pas d’exemples à suivre!

Parmi le lot, je parle entre autres de

  • Freelee The Banana Girl
  • Fully Raw Kristina
  • Kate Flowers
  • Ellen Fisher
  • Alyse Parker
  • et bien d’autres.

Est-ce que tu suivais ces femmes? Que penses-tu de leurs approches? N’hésite surtout pas à me partager ta réponse en commentaire sous la vidéo sur YouTube.

Risques & bénéfices

Dans cette deuxième partie de ma série d’analyse de la diète crudivore végétalienne, j’explique plus en détail les risques et bénéfices associés à cette approche alimentaire.

Cette vidéo touche plus précisément aux sujets suivants :

Aspects négatifs:

  • Dispendieux
  • Alimentation ayant des lacunes nutritives (risque de carences)
  • Comprends souvent une tonne de jus
  • Préparations longues et complexes en cuisine (sauf pour les smoothies et salades!)
  • Risques pour la santé encore plus élevés chez les jeunes enfants (troubles digestifs, retard de croissance…)
  • On ne se sent jamais physiquement et psychologiquement entièrement satisfait
  • La cuisson des aliments permet d’optimiser l’absorption de certains nutriments (ex: lycopène, réduit la teneur de certains facteurs anti-nutritionnels)
  • Plein d’autres problèmes : troubles alimentaires, baisse de la libido…

Aspects « positifs »:

  • Perte de certaines vitamines avec la cuisson
  • Apport élevé en fibres alimentaires (trop c’est comme pas assez)
  • Pouvoir manger beaucoup de volume (c’est ce que les adeptes affirment)
  • Aliments trop grillés, carbonisés ou frits pourraient entraîner des problèmes de santé (cancers et troubles vasculaires)

Une Journée dans mon Assiette Crudivore:

Cette fois-ci, je vais tester cette alimentation durant une journée entière.

Tu pourras noter qu’il s’agit d’un régime très contraignant, stressant et ayant généralement des failles au niveau nutritionnel.

Dans cette vidéo d’ « Une journée dans mon assiette », j’ai décidé de tenter de reproduire l’alimentation de la YouTubeuse végétalienne Kate Flowers.

Mon menu était composé de « nice cream au chocolat », une crème de tomates et une salade garnie de graines de chanvre et de vinaigrette au tahini.

P.s. Tu pourras noter que la vidéo a été filmé en hiver.

Ici, on parle entre autres de

  • Ce que je penses de cette diète plus restrictive
  • Végétalisme crudivore : les difficultés associées avec le faire de manger seulement des aliments crus (et de dire adieu aux repas chauds!)
  • Sensations corporelles associées avec ce genre de menu
  • Idées recettes avec astuces pour les adapter et les rendre plus complètes et satisfaisantes.

Mort d'un Bébé Vegan Crudivore

Des parents véganes américains ont été accusés du meurtre de leur bébé de 18 mois, au cours de l’automne 2019.

Malheureusement, il ne s’agit pas d’une situation unique… mais c’est loin d’être très fréquent!

Et il faut aussi comprendre que ces parents mangeaient selon des principes « raw vegan » ou crudivorismes. En quelques mots, c’est-à-dire que ceux-ci se nourrissaient exclusivement de fruits et de légumes crus. Ceci est bien différent d’une alimentation végétalienne typique.

Mon objectif ici n’est par contre pas de t’effrayer. J’aimerais plutôt t’aider à comprendre s’il est possible ou non ne nourrir un bébé de façon exclusivement végétalienne, tout en s’assurant qu’il puisse rester en santé et qu’il ait une croissance optimale.

Des informations fiables

Je présente mon avis de nutritionniste sur la question en donnant plus d’informations sur ce qui s’est vraiment passé dans cette famille. Ceci pourra aider les parents végétaliens à ne pas faire les mêmes erreurs commises ici. Je parle aussi de l’alimentation des mamans végétaliennes avant, pendant la grossesse, ainsi que pendant la période d’allaitement.

Pour plus d’informations à ce sujet, je t’invite à écouter l’épisode de podcast Le végétalisme est-il adapté aux enfants de tous âges?. Celui-ci a été réalisé en collaboration avec Thao Bui, nutritionniste spécialisée en alimentation végétale.

 

C’est quoi le « Raw till 4 »?

Mise de l’avant par la célèbre Youtuber « Freelee the Banana Girl », Raw Till 4 se retrouve parmi les diètes les plus risquées. Les règles sont simples : Aucun produit d’origine animale et tout ce qui est consommé doit être cru jusqu’à 4h PM.

Simple, oui.

Facile à appliquer? Pas tellement! 

Surtout dans le contexte de vie dans lequel on vit généralement. Pense-y, serais-tu en mesure de t’imaginer ne plus manger de viande, d’œufs, de produits laitiers ou de poissons ni aucun de produits transformés?

Exemple de menu possible :

  • Déjeuner : Smoothie composé de 10 dates, d’eau, de poudre de cacao et de sucre de coco
  • Dîner : Repas composé d’un type unique de fruit (ex.  4 mangues)
  • Collations : Fruits frais ou séchés biologiques à volonté
  • Souper : Pâte de semoule de maïs biologique avec sauce tomate et laitue.

Ebook menu et recettes Raw Till 4 par Freelee Banana Girl

Les bénéfices?

Freelee vante les mérites de cette alimentation en insinuant que tu n’auras pas à compter tes calories et que tu pourra perdre du poids sans avoir à te restreindre.

… mais qui a envie de manger 10 bananes ou un melon d’eau entier à tous les repas!?

Sache qu’aucune étude valide ne s’est penchée sur la question et que pour le moment, les effets positifs de Raw Till 4 ne proviendraient que d’expériences personnelles.

Je ne conseille donc à personne de se lancer dans cette diète farfelue principalement en raison du risque de carence en vitamine B12 et D ainsi qu’en fer et en calcium. De plus, puisque cette diète impose un apport réduit en gras, le risque d’apports insuffisants en acide gras essentiels à la synthèse hormonale ou à l’assimilation de vitamines liposolubles (vitamine A, D, E et K) est considérable.

Si tu es enceinte, diabétique ou si tu avez un historique de trouble alimentaire, il encore plus fortement suggéré de ne pas envisager ce mode d’alimentation.

Dis adieu aux régimes

Si tu es intéressé.s à apprendre à manger plus intuitivement? Tu peux tester l’extrait gratuit de ma formation en nutrition La Faim: Comment mieux comprendre son corps dès maintenant!

Publié sur Laisser un commentaire

Alimentation petit budget | 3 alternatives à petit prix

3 aliments que je n'achète plus | Alimentation petit budget

Voici ma toute dernière vidéo YouTube qui t’aidera à avoir une alimentation petit budget. Dans celle-ci, je te présente 3 aliments que je n’achète plus afin d’économiser sur mes factures d’épicerie. Je te propose des solutions concrètes et idées de recettes à petit prix pour remplacer ces aliments plus dispendieux. ❌💸

J’aurais pu ne pas me casser la tête et simplement dire que j’achète moins d’aliments transformés pour prioriser la cuisine maison. Toutefois, j’ai eu l’impression que ça aurait eu moins de valeur ajoutée comme contenu puisque ce n’est pas autant pratico-pratique que de te donner des exemples et des solutions plus précises.

Ici, je te partage certaines nuances importantes. Celles-ci seront importantes lorsque viendra le temps de faire des choix qui pourront correspondre à tes valeurs ET tes besoins.

Astuces alimentation petit budget

⚠️ IMPORTANT ⚠️

À moins d’avoir une condition médicale particulière, aucun aliment n’est interdit. Je fais personnellement ces choix dans l’objectif d’économiser sur mes achats alimentaires. Ça ne signifie pas que je n’achète jamais ces aliments. Mon approche est flexible et j’aime varier ma routine alimentaire.

Recette sauce blanche et bacon bits de tempeh | Guide interactif Manger à petit prix

 

Guide manger à petit prix

J’aimerais prendre un instant afin de te présenter rapidement mon Guide interactif « Manger à petit prix ». À travers ce document virtuel, tu pourras:

  • Trouver tout les trucs dont tu as besoin pour épargner considérablement sur tes achats alimentaires. 💸

  • Apprendre à cuisiner intuitivement avec ce que tu as sous la main et en écoutant tes réelles envies. 👩‍🍳

  • Obtenir des outils d’organisation qui vont t’aider à réduire le gaspillage alimentaire

En bref, cette ressource t’aidera à avoir une alimentation petit budget nutritive ET délicieuse. Si tu n’étais pas au courrant, mes conseils sont basés sur des principes d’alimentation intuitive.

D’ailleurs, voici deux objectifs partagés par des participantes qui m’ont beaucoup parlé et j’espère qu’ils raisonneront aussi avec toi.

Guide Manger à petit prix | Alimentation petit budget

Guide Manger à petit prix | Alimentation petit budget