Publié sur Laisser un commentaire

S1E19 | Revue du documentaire Unwell : Les huiles essentielles

Tirée du documentaire Unwell : femme qui consomme huiles essentielles

Les huiles essentielles sont très populaires depuis plusieurs années. Netflix a donc abordé le sujet dans la nouvelle série documentaire Unwell. Au cours du documentaire, plusieurs personnes présentent leurs expériences positives ou négatives en lien avec les huiles essentielles. Toutefois, les conclusions ne sont pas tellement claires quant aux recommandations sur l’utilisation de celles-ci. Ainsi, ma stagiaire Anny-Kim et moi-même avons décidé de nous prononcer sur le sujet dans ce nouveau podcast.  

Podcast Revue du documentaire Unwell : Les huiles essentielles

Clique sur l’un des boutons “play” se trouvant dans les boîtes ci-dessous pour écouter cet épisode de podcast sur la plateforme de ton choix:

Les huiles essentielles

Podcast nutritionniste | Des Huiles Essentielles pour Améliorer la Santé? Documentaire Un(Well)Netflix

Qu’est-ce que c’est?

Les huiles essentielles sont un concentré de l’essence volatile d’une plante aromatique [1]. Par exemple, la lavande, le citron, le romarin et plusieurs autres sont utilisés pour la fabrication d’huiles essentielles. Elles sont souvent utilisées pour leur odeur dans un diffuseur, dans le lavage ou encore dans les produits nettoyants. Elles sont parfois utilisées de façon topique, c’est-à-dire sur la peau. Enfin, elles sont parfois prises oralement telles quelles ou dans certaines recettes.

Elles sont aussi utilisées par certaines personnes dans le but de traiter certaines maladies ou problématiques. On appelle alors cela l’aromathérapie.

Que dit la science?

Les études à propos des huiles essentielles sont très nombreuses. Toutefois, presque toutes les études sont effectuées sur les cellules ou les animaux. Ainsi, il est difficile de déterminer si les effets seraient similaires chez l’humain. Parmi les quelques études réalisées sur les humains, très peu se penchent sur la prise orale d’huiles essentielles. De plus, les études se concentrent généralement sur les effets positifs mais très peu, voire aucune, n’aborde les effets secondaires de l’utilisation orale des huiles essentielles. Enfin, les études posent souvent un regard à court terme de l’utilisation des huiles essentielles, mais il serait intéressant de voir leurs effets à plus long terme.

Les résultats montrent que certaines huiles essentielles constituent d’excellents antibactériens et que certaines pourraient réduire l’agitation et l’insomnie. [2-8]

Mes conclusions

Les études sont nombreuses, mais rarement effectuées sur les humains, donc les effets positifs sont peu connus. De plus, les études sont insuffisantes pour assurer la sécurité de la prise orale d’huiles essentielles. Donc, je ne recommande pas l’utilisation d’huiles essentielles par voie orale pour traiter des symptômes ou des maladies. Par contre, si tu aimes leur odeur et que tu les apprécies dans un diffuseur ou autre, il ne semble pas y avoir de problème avec ce type d’utilisation !

Si tu as aimé cette analyse nutritionnelle, je t’invite à aller écouter quelques-unes de mes vidéos d’analyses sur d’autres documentaires Netflix :

Références

1.         Doterra. What Are Essential Oils? 2020  23 septembre 2020]; Available from: https://www.doterra.com/US/en/what-is-an-essential-oil.

2.         Gelmini, F., et al., GC-MS profiling of the phytochemical constituents of the oleoresin from Copaifera langsdorffii Desf. and a preliminary in vivo evaluation of its antipsoriatic effect. Int J Pharm, 2013. 440(2): p. 170-8.

3.         Wu, S., et al., Protective essential oil attenuates influenza virus infection: An in vitro study in MDCK cells. BMC Complementary and Alternative Medicine, 2010.

4.         Sanna, M.D., et al., Lavender (Lavandula angustifolia Mill.) Essential Oil Alleviates Neuropathic Pain in Mice With Spared Nerve Injury. Front Pharmacol, 2019. 10: p. 472.

5.         Watson, K., D. Hatcher, and A. Good, A randomised controlled trial of Lavender (Lavandula Angustifolia) and Lemon Balm (Melissa Officinalis) essential oils for the treatment of agitated behaviour in older people with and without dementia. Complement Ther Med, 2019. 42: p. 366-373.

6.         Zhong, Y., et al., Sedative and hypnotic effects of compound Anshen essential oil inhalation for insomnia. BMC Complement Altern Med, 2019. 19(1): p. 306.

7.         Camacho, S., et al., Anti-obesity and anti-hyperglycemic effects of cinnamaldehyde via altered ghrelin secretion and functional impact on food intake and gastric emptying. Sci Rep, 2015. 5: p. 7919.

8.         Setzer, W.N., Essential oils as complementary and alternative medicines for the treatment of influenza. American Journal of Essential Oils and Natural Products, 2016. 4: p. 16-22.Clique sur l’un des boutons “play” se trouvant dans les boîtes ci-dessous pour écouter cet épisode de podcast sur la plateforme de ton choix:

Publié sur Laisser un commentaire

Pourquoi l’Alimentation Cétogène est un Régime?

Vidéo C'est quoi une diéte et Régime cétogène
Diète cétogène / faible en glucides | Analyse de nutritionniste

Cette vidéo est inspirée d’une publication Instagram qui m’a été envoyée en message privé concernant l’alimentation cétogène. Dans la capture d’écran, il était inscrit la phrase suivante :

« J’ai décidé de retirer le sucre de mon alimentation et pourtant certains pensent encore que je fais un régime alimentaire… What!?

#dans mon livre à moi, manger naturellement et sans sucre sont des choix judicieux »

J’aimerais te donner mon opinion et je t’invite à faire de même en me laissant un commentaire ci-dessous.

C’est quoi un régime?

Depuis mes débuts sur YouTube, je prends plaisir à analyser des diètes et autres recommandations alimentaires. Je dis souvent que je ne suis pas en faveur des diètes visant la perte de poids et que ces dernières font généralement plus de dommages que de bien.

D’un autre côté, j’affirme aussi souvent qu’il existe des moyens d’améliorer certains symptômes de maladies grâce à l’alimentation (diabète, troubles intestinaux, maladies cardiovasculaires…).

Donc oui, l’alimentation cétogène est bel et bien un régime considérant cela.

Tous les régimes sont-ils égaux?

Est-ce que ces recommandations alimentaires sont également considérées comme des “régimes”? Est-ce qu’on devrait tout simplement cesser de tenter de modifier notre alimentation, peu importe quels sont nos objectifs?

La réponse c’est non.

En regardant cette vidéo, tu pourras obtenir davantage de détails concernant mon avis sur la question.

Le régime « alimentation cétogène »

J’ai donc eu envie de vous faire un petit résumé de ce qu’est une diète ou un régime à mon avis. J’en profite pour prendre le régime cétogène (aussi nommée « keto ») en exemple en vous présentant ce qui fait en sorte qu’il s’agit bel et bien d’un régime.

 

Sujets abordés

Ici, on parle entre autres de:

  • Comment reconnaître une diète ou un régime (est-ce que c’est la même chose?)
  • Recommandations alimentaires pour améliorer la santé en lien avec des troubles de santé
  • Stratégies de restriction alimentaire utilisées dans l’objectif de perdre du poids (minceur rapide et sans effort…)
  • Diète cétogène (quels sont les éléments qui font en sorte que cette approche est officiellement une diète, peu importe ce que les gens vont dire)

 

Plus d’infos sur les régimes

Si tu as aimé cette vidéo, en voici d’autres qui devraient t’intéresser également:

De plus, je crois que ma nouvelle formation “Édulcorants artificiels: Tout ce que tu dois savoir” risque de piquer ta curiosité si tu t’es rendu ici pour avoir plus d’informations au sujet de la diète cétogène.

Publié sur Laisser un commentaire

Tout sur les thermos | Soupe ramen au miso

Soupe ramen au miso

Pour t’aider à intégrer plus de lunchs chauds à ton quotidien, je t’explique tout ce que tu dois savoir sur les thermos. En prime, j’ai créé une recette de soupe ramen au miso tout simplement parfaite pour les thermos. Enfin, je t’explique ce qu’est le miso et comment l’apprivoiser.

Tout sur les thermos

Le contenant isotherme, plus connu sous le nom de thermos, permet d’apporter des lunchs chauds à l’école ou au travail. En plus de te permettre de varier les lunchs froids, il te permettra d’éviter la file d’attente au micro-ondes.

Comment choisir son thermos?

Afin d’avoir un contenant isotherme qui garde bien la chaleur, il suffit de repérer les mots « double paroi » et « isolation sous-vide ». Ces caractéristiques permettent d’identifier qu’un thermos est de qualité et qu’il gardera ton lunch bien au chaud. De plus, les contenants en inox sont à prioriser puisque ceux en plastique préservent peu la chaleur. [1]

Enfin, le thermos doit conserver la chaleur suffisamment longtemps pour que ton repas soit encore chaud à l’heure du lunch. Par exemple, si tu quittes la maison vers 7h et que tu consommes ton lunch vers 13h, tu dois choisir un contenant qui peut garder ton lunch au chaud pendant un minimum de 6 heures.

Voici quelques modèles que j’aime bien et qui correspondent à ces caractéristiques:

Comment utiliser son thermos?

Pour garder les aliments chauds le plus longtemps possible, il faut préparer le thermos juste avant de partir.

On préchauffe le contenant isotherme en le remplissant d’eau bouillante. On laisse l’eau bouillante avec le couvercle fermé pendant 10 minutes. Pendant ce temps, il faut chauffer le plat qui ira dans le thermos à une température d’environ 90-100°C. La nourriture doit être trop chaude pour être consommée immédiatement. Une fois la nourriture chauffée, il faut vider l’eau du contenant isotherme et y mettre le repas préchauffé. Enfin, on ferme le couvercle le plus rapidement possible et hop, dans la boîte à lunch! [2]

Comment entretenir son thermos?

Pour l’entretien du contenant isotherme, il suffit de le laver à l’eau savonneuse après chaque utilisation et de le ranger ouvert. Ceci permet d’éviter d’y enfermer les odeurs. De plus, laisser tremper le thermos dans de l’eau additionnée de bicarbonate de sodium peut contribuer à éliminer les odeurs. Il est bien d’effectuer cette tâche une fois par semaine ou au besoin. [3]

Enfin, à moins d’indication contraire du fabricant, il n’est pas recommandé de mettre le contenant isotherme au micro-ondes ou au lave-vaisselle.

Quoi mettre dans son thermos?

Les aliments dont la texture serait modifiée par les températures élevées tels que les poissons, les légumes vapeur et les viandes grillées sont à éviter. Ces aliments pourraient devenir trop mous ou trop secs lorsqu’ils passent du temps dans le contenant isotherme. [2] Ainsi, le contenant isotherme est approprié pour les plats en sauce, les mijotés, les pâtes avec sauce, le chili, le pâté chinois, les soupes et les potages. Je suggère ces recettes qui seront parfaites pour le thermos :

Soupe ramen au miso

Afin de mettre à l’essai ton contenant isotherme, je t’invite à essayer cette recette de soupe ramen au miso qui est parfaite pour les thermos. Cette soupe-repas végétarienne est composée de garnitures que l’on apporte dans un plat froid afin de laisser plus de place dans le contenant isotherme pour le bouillon. Lorsque tu es prêt(e) à manger, il ne reste qu’à verser le bouillon chaud sur les garnitures afin de les réchauffer. Ainsi, tu auras une portion suffisante et les légumes seront encore croquants. Le bouillon de cette soupe contient du miso: un ingrédient peu connu mais pourtant très utile!

Recette soupe Ramen miso, oeuf et légumes | Comment utiliser un thermos pour les boîtes à lunch?

Le miso

Qu’est-ce que le miso?

Le miso est une pâte fermentée composée de fèves de soya, de céréale (très souvent du riz ou de l’orge) et de sel. [4] C’est un ingrédient très utilisé en cuisine japonaise pour ajouter une touche de salé et une délicieuse saveur umami à plusieurs plats. [5] C’est un ingrédient très utile à posséder dans son garde-manger puisqu’il peut être intégré dans toutes sortes de soupes, dans des sauces et même dans les desserts. En plus d’avoir de nombreuses utilités, le miso se conserve très longtemps au réfrigérateur une fois ouvert.

Les types de miso

Il existe différents types de miso de diverses couleurs. En épicerie, on retrouve principalement le miso jaune, le rouge et le noir dans la section réfrigérée où se trouvent les autres produits à base de soya. La couleur est tout simplement reliée au type de céréale utilisé pour la fabrication.

Le miso jaune, aussi appelé miso blanc, possède un goût plus subtil. Le miso rouge, pour sa part, est fermenté un peu plus longtemps, ce qui lui confère un goût plus prononcé. Enfin, le miso noir est le plus fort et celui ayant le goût le plus particulier. [4, 6] Pour ma part, j’ai utilisé un miso rouge qui donne un goût intéressant à la recette sans être trop prononcé.

Pot de miso rouge devant soupe ramen au miso | Qu'est-ce que le miso?

Les bienfaits du miso

Puisque le miso est fermenté, c’est un aliment qui contient de bonnes bactéries et enzymes et qui serait bénéfique pour le système digestif. C’est pourquoi il est traditionnellement ajouté à la fin de la cuisson. [7] De cette façon, on conserve ses bienfaits, mais également sa saveur particulière. [4] Bien évidemment, il ne faut pas croire que le miso pourra régler tous nos problèmes digestifs !

Soupe ramen au miso

 

  • 225 g de nouilles chinoises de type ramen

Bouillon

  • 15 ml (1 c. à soupe) d’huile végétale
  • 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre frais râpé
  • 1 gousse d’ail, hachée finement
  • 2 oignons verts, émincés
  • 1 L (4 tasses) d’eau
  • 30 ml (1 c. à soupe) de sauce soya à teneur réduite en sodium
  • 5 ml (1 c. à thé) de sriracha
  • 15 ml (2 c. à soupe) de pâte de miso rouge

Garnitures

  • 125 ml (1/2 tasse) de maïs surgelé
  • 1 grosse carotte pelée, râpée
  • 125 ml (1/2 tasse) de pois mange-tout
  • 250 ml (1 tasse) d’edamames
  • 30 ml (2 c. à soupe) de graines de sésame
  • 4 oeufs cuits durs, écalés et coupés en deux*
  1. Dans une grande casserole d’eau bouillante, cuire les nouilles ramen selon les indications sur l’emballage. Égoutter, rincer et réserver.  

  2. Dans la même grande casserole, chauffer l’huile à feu moyen et faire revenir l’ail, le gingembre et les oignons verts.  

  3. Ajouter l’eau, la sauce soya et la sriracha puis porter à ébullition.  

  4. Laisser mijoter 15 minutes puis ajouter le miso.** Retirer du feu.

  5. Monter les bols avec les garnitures.

  6. Ajouter le bouillon chaud sur les garnitures puis laisser reposer quelques minutes avant de déguster.

*Pour une version végane, remplacer les oeufs par des cubes de tofu grillés dans la poêle. 

**Utiliser un fouet pour intégrer le miso au bouillon. Sinon, il risque de seulement couler au fond.

Pour plus d’inspirations pour vos lunchs, six de mes collègues ont partagé ou partageront également une recette pour les lunchs cette semaine. Voici les liens des recettes déjà partagées si tu souhaites en savoir plus :

Références

[1] Le thermos, votre allié pour la rentrée

[2] Le thermos à la rescousse!

[3] C’est la rentrée? Vite, un thermos!

[4] Comment cuisiner avec le miso

[5] What is miso?

[6] Les différents types de miso

[7] Les vertus de la soupe miso

Publié sur Laisser un commentaire

Du curcuma dans des pâtes | Comment optimiser ses bienfaits au quotidien!

Pâtes au curcuma, tomates, zucchini, citron et bocconcini | Catelli

Je suis certaine que tu as déjà goûté à du curcuma dans ta vie. Que ce soit dans un curry, une soupe, un “lait d’or” ou tout autre mets ayant une couleur jaune orangé vibrante. C’est vraiment une épice qui a la cote depuis bien des années et ce, pour plusieurs raisons.

+++ Cet article est réalisé en collaboration avec Catelli  #pub. Toutes les opinions sont les miennes +++

La petite histoire du curcuma

Vous le saviez peut-être déjà, mais le curcuma appartient à la même famille botanique que le gingembre et elle s’apprête de manière bien similaire. La partie que l’on consomme se nomme le rhizome et constitue la partie souterraine de la plante. Celle-ci peut se manger fraîche ou encore séchée et réduite en poudre[1].

En plus de donner du punch et une magnifique coloration à une multitude de recettes, le curcuma est une épice utilisée à travers le monde pour ses réputées vertus sur la santé. Dans les médecines plus traditionnelles provenant de l’Inde ou de l’Asie du Sud-Est, le curcuma est utilisé pour traiter des problématiques variées, de l’arthrite jusqu’aux troubles digestifs, en passant par les allergies et la dépression.

Pâtes au curcuma, tomates, zucchini, citron et bocconcini | Catelli

Est-ce que ces bienfaits sont officiellement confirmés dans la littérature scientifique?

Composantes actives du curcuma

La curcumine, une substance appartenant à la famille des curcuminoïdes est l’une des composantes majeures du curcuma[2][3]. La racine fraîche contient environ 2% à 9% de curcuminoïdes, tout dépendant de son origine, des conditions météorologiques et de la qualité du sol dans lequel il a poussé[4]. Cette molécule donne au curcuma sa teinte d’un jaune vif. C’est d’ailleurs cette dernière qui est utilisée dans l’industrie en tant que colorant naturel dans une variété d’aliments sucrés et salés.

Plusieurs suppléments alimentaires sont fabriqués à partir du rhizome séché et contiennent généralement une teneur plus élevée en curcuminoïdes. Toutefois, il est très difficile d’établir précisément la quantité de molécules actives se trouvant dans ces alternatives. Je ne recommande pas ces alternatives aux femmes enceintes ou à celles allaitant leur bébé, ainsi qu’aux utilisateurs de médicaments anticoagulants ou aux personnes qui souffrent de pierres aux reins.

Bienfaits du curcuma

Le curcuma pourrait, entre autres, contribuer à réduire l’hypertension artérielle[5] et à protéger les patients à risque de maladies cardiovasculaires. Selon certains chercheurs, il pourrait également être utilisé en complément aux médicaments conventionnels.[6]

De plus, celui-ci peut aussi être considéré comme une alternative prometteuse pour les patients souffrant de troubles digestifs.[7]

Peu importe, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer les doses nécessaires pour obtenir des effets considérables sur la santé. Il s’agit cependant sans aucun doute d’une option peu dispendieuse, accessible et généralement sécuritaire qui mérite d’être connue.

 

Comment optimiser ses bienfaits?

La curcumine possède une variété d’activités biologiques intéressantes. Malheureusement, celle-ci est très instable, ce qui rend les études à son sujet plus difficiles à réaliser. Lorsqu’elle est consommée par la voie orale, elle n’est pas absorbée dans son entièreté par le système digestif. De plus, elle se transforme rapidement en d’autres substances qui ont moins de bienfaits dans le corps.

Pour ces raisons, aucune conclusion claire n’a été tirée au sujet de ses impacts sur notre organisme.

Par contre, il existe des moyens d’optimiser les effets de la curcumine. Certains projets de recherche auraient noté des effets positifs sur le taux d’absorption de cette molécule lorsqu’elle est combinée avec la pipérine retrouvée dans le poivre[8].

Comment intégrer le curcuma à notre menu?

Une chose est claire, le curcuma se marie à merveille avec une panoplie de saveurs.

 Je l’adore personnellement saupoudré sur des crudités (ex: tranches de tomate, concombre, carottes, choux-fleurs, etc.), combiné à du lait de coco en sauce, dans une boisson chaude contenant de la cardamome et de la cannelle, sur du tofu/tempeh grillé ou encore dans un riz frit. Tu pourras aussi en mettre dans une panoplie de mets en sauce ainsi que dans des soupes ou potages.

Il existe aussi des produits qui contiennent directement cette épice indienne ancestrale, tels que les pâtes au curcuma. Une portion de pâtes de 85 g pourra te permettre d’aller chercher 1700 mg de curcuma, c’est-à-dire une quantité se rapprochant de celle utilisée dans quelques études scientifiques confirmant ses effets positifs sur la santé.

Recette Pâtes curcuma, tomates, zucchinis et fromage

En plus d’être délicieuses, elles sont ultra polyvalentes et composées de blé 100% canadien. Si tu désires les essayer, je t’invite à passer dans la section des pâtes alimentaires de ton épicerie québécoise favorite.

Bien sûr, pour pouvoir profiter de ces avantages, il est aussi important de consommer du curcuma de manière régulière. Voici une raison de plus pour commencer à expérimenter davantage en cuisine avec cette épice qui gagne à être connue!

Recette de pâtes au curcuma

Comme tu auras pu le comprendre, tu as tout à gagner à ajouter du curcuma dans ta routine alimentaire. Je dois aussi avouer que visuellement parlant, les pâtes au curcuma sont tout simplement magnifiques. Puisqu’on mange aussi avec les yeux, ça pourrait contribuer à hausser ton niveau de satisfaction avec le repas.

Pâtes au curcuma, parmesan & citron

Prep Time10 mins
Cook Time15 mins

Ingredients

  • ½ boîte (150 g) de pâtes au curcuma de Catelli
  • 1L (4 tasses) d’eau
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel

Légumes grillés

  • 500 ml (2 tasses) de tomates cerises entières
  • 2 zucchinis moyens tranchés en biseau
  • 15 ml (1 c. à table) d’huile d’olive
  • Sel et poivre du moulin, au goût

Garnitures des pâtes

  • 15 ml (1 c. à table) d’huile d’olive
  • 2 moyennes gousses d’ail, pressées
  • Zeste et jus d’un demi citron
  • 60 ml (¼ tasse) de parmesan râpé finement
  • 2 ml (½ c. à thé) de poivre du moulin
  • 80 ml 1/3 tasse de Mozzarella fraîche déchirée en morceaux

Instructions

  • Préchauffer le four à 230 °C (450 °F).
  • Faire griller les courgettes et les tomates cerises huilées et assaisonnées sur une plaque recouverte d’un tapis en silicone pendant X minutes, ou jusqu’à ce qu’elles aient développé une couleur dorée.
  • Cuire les pâtes 8 minutes dans l’eau salée bouillante. Remuer occasionnellement.
  • Retirer du feu et réserver 1/2 de l’eau de cuisson pour plus tard puis égoutter les pâtes. Réserver.
  • Dans la même casserole, à feu moyen doux, faire suer l’ail dans l’huile d’olive.
  • Ajouter le reste des ingrédients ainsi que les pâtes cuites et l’eau salée.
  • Une fois le fromage fondu, cuire quelques minutes de plus à feu mi-vif en remuant constamment jusqu’à ce que la sauce épaississe.
  • Servir garnis des légumes, de Mozzarella et d'un peu plus de parmesan et de poivre, au goût.

Garnies de citron, de parmesan, de poivre et d’huile d’olive et servies avec des tomates et des zucchinis rôtis, tu verras que ces pâtes ont tout pour plaire. N’oublie pas de nous partager ta création culinaire sur les réseaux sociaux, j’ai bien hâte de voir ça!

Les pâtes au curcuma pourraient aussi être délicieuses dans une recette de soupe Minestrone à la mijoteuse ou dans une assiette de pâtes au saumon croustillant et brocoli.

Références

Publié sur Laisser un commentaire

Publicités TikTok : Perte de poids et suppléments miracles!

Publicité TikTok Abominables: Grossophobie, perte de poids et suppléments alimentaires | ANALYSE DE NUTRITIONNISTE

Connais-tu la plateforme TikTok!? 🤷

Cette dernière a beaucoup gagné en popularité au cours des dernières années. Toutefois, je dois t’avouer que je ne suis pas à l’aise avec une bonne partie de ce qu’on retrouve comme vidéos à cet endroit… 😵

C’est quoi TikTok?

Si tu ne connais pas encore TikTok, il s’agit en quelques mots d’une application téléchargeable sur un cellulaire. Celle-ci est particulièrement populaire auprès des adolescents.

Sur Tik Tok, il est possible de créer de courts clips vidéos. On y retrouve énormément de musique et de textes défilant rapidement à l’écran. Il s’agit bien souvent de contenu super accrocheur. Il est donc difficile de fermer son cellulaire lorsqu’on a commencé à explorer la plateforme!

Les points forts

Sur TikTok, j’ai pu en voir de toutes les couleurs. D’un côté, j’apprécie énormément la présence de certaines personnes telles que:

J’ai aussi moi-même créé une page sur laquelle je désirais vous partager un éventail de contenu en lien avec la nutrition. Cependant, j’ai rapidement réalisé que ça augmentait ma charge de travail et que ça n’entrait pas dans mon horaire à ce moment. Je n’abandonne toutefois pas complètement l’idée. Si tu crois que je devrais me lancer de nouveau dans ce projet, fais-moi signe en commentaires et partage-moi tes suggestions!

J’aime bien partager certaines de nos recettes favorites sur cette plateforme. Tu pourras per exemple y retrouver notre Pizza champignons & piments forts (et pâte maison!).

P.s. Si tu cherches d’autres pages à suivre, tu peux aussi passer lire cet article de La Presse dans lequel je suis citée.

Les points faibles

De l’autre côté de la médaille, il existe aussi plusieurs pages partageant des conseils erronés. J’ai entre autres pu y voir des recommandations de diètes farfelues, des plans alimentaires hypocaloriques ainsi que des défis mettant en vedette des comportements généralement associés à des troubles alimentaires. Il existe malheureusement peu de surveillance sur la plateforme. Ça peut rapidement devenir un terrain glissant et même mener à des conséquences dangereuses…

Des publicités troublantes...

J’ai donc décidé de te présenter certaines publicités plus problématiques que j’ai trouvées sur l’application TikTok. Comme à mon habitude, je n’ai pu m’empêcher de te donner mon avis de nutritionniste à leur sujet. J’espère que ça pourra t’aider à ne pas tomber dans ces pièges de la culture des diètes! 🙃

Ici, on parle entre autres de:

  • Jeûne intermittent “adapté à votre morphologie et structure physique”.
  • Application cellulaire permettant d’organiser les horaires de jeûne et de prendre en note la progression (perte de poids, hydratation…)

     

  • Suppléments “coupe-faim” ou qui pourront faire fondre le gras sur le corps et permettre un amincissent généralisé

     

  • Utilisation d’images choquantes et grossophobes pour promouvoir des services/produits non recommandés

     

  • Dangers de la plateforme TikTok, surtout auprès des adolescents (image distorsionnée de la réalité, recommandations inappropriées, standards de beauté inaccessibles…).

Dans la vidéo présentée ici, je m’en tiens ainsi à l’analyse de publicités retrouvées sur TikTok. Ces dernières parlent entre autres de suppléments visant la perte de poids et d’applications permettant de surveiller les périodes de jeûne intermittent.

Dans le lot, on peut aussi retrouver une panoplie d’exemples de grossophobie. Si ce dernier sujet t’intéresse, je t’invite d’ailleurs à passer lire mon article Grossophobie : obèses et victimes de préjugés | Être gros = un risque pour la santé?.

Tu gagnerais aussi à consulter le site web Grossophobie.ca fondé par Édith Bernier. Cette dernière est une activiste que j’apprécie énormément très impliquée dans la dénonciation des préjugés liés au poids.

 

Voici la vidéo sur YouTube.